[Littérature]Nous sommes tous des féministes


C’est un petit livre que je vous présente aujourd’hui; petit par la taille mais grand par le thème.

Vu la taille du livre et vu où il était placé dans la librairie, j’avoue que j’y aurais jamais fait attention si je n’avais pas un budget grâce au bon d’achat d’une certaine somme. Et heureusement qu’il existe des livres à deux euros parce que ça m’a bien sauvée pour compléter.

Je pense que vous l’aurez compris au titre, ce petit bouquin parle de féminisme. Mais il l’aborde de manière intelligente au travers du vécu de Chimanda et du discours qu’elle a tenu lors d’une conférence. 

J’ai beaucoup apprécié puisqu’elle y raconte des cas concrets et qu’elle les raconte de façon simple alors que j’avais peur que ça parte dans des dimension pas possibles. Au contraire ici, la lecture se fait fluide, et le texte nous fait réfléchir, nous poser des questions et nous amène à remettre en questions pas mal de choses, et notamment le fait que la société nous conforme déjà à quelque chose de pas cool, contre laquelle on peut s’offusquer: la place de la femme par rapport à l’homme. Et si on en est encore à polémiquer sur ça…. Mais s’il n’y avait que ça…

En fait, et je le vois aussi au travers des gens que je côtoies, et à travers ma propre expérience, mais dès le plus jeune âge, dès la naissance en fait, on nous classe dans des genres: les filles en rose à la cuisine avec des poupées et un aspirateur et les garçon en bleu avec une tronçonneuse. Et même plus tard, on peu s’en apercevoir, rien qu’au niveau marketing: des emballages roses pour les rasoirs des nanas (et des prix moins roses par contre eux!), et des emballages bleus pour les emballages des rasoirs pour hommes. Tout ça peut paraître anodin, mais en vérité, ça s’applique pour beaucoup de choses. Même dans les livres!

Bref, tout ça pour dire que ce petit livre est vraiment intéressant à lire et à découvrir!

nous-sommes-tous-feministes

 

« Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors, j’aimerai aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ: nous allons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement. » 

 

Publicités

20 thoughts on “[Littérature]Nous sommes tous des féministes

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s