[Littérature] Une Braise Sous la Cendre


Je reviens avec un premier livre de fini pour ce mois de février, et il s’agit d’un livre qui s’est fait sa petite place un peu partout et qui a susciter un réel engouement, ces derniers temps. Il s’agit d’Une Braise Sous La Cendre, de Sabaa Tahir.

Et avant de commencer, non, ce livre n’est pas un coup de cœur; pour autant, j’ai bien aimé.

Déjà, pour replacer un peu les personnages et le contexte, il faut savoir que le livre est dans le genre dystopie, fantastique. L’auteur a planté le décor sur une terre, un pays qui semble plutôt sombre, chose qu le climat actuel n’aide pas à améliorer puisque l’on y trouve deux castes, les martiaux et les érudits, les premiers ayant réduits en esclavages les seconds. Autrement dit, c’est la caca.

Dans ce livre, on va suivre par alternance de chapitres deux personnages, Laia et Elias, qui ne se connaissent ni d’Adam ni d’Ève. Une érudite et un martial, vous l’aurez compris. Je ne vous en dirais pas plus sur eux, l’intrigue en serait perdue, sinon. 

J’ai beaucoup aimé l’histoire, qui est simple et nous emmène là où il faut, quand il faut, tout  en ayant suffisamment d’infos à ingérer, des deux côté pour réfléchir, se poser des questions. On se retrouve tantôt avec une jeune fille qui se trouve lâche, faible, qui va tout faire pour sauver son frère capturé et emprisonné, tantôt avec un jeune homme qui rêve de liberté, qui n’aspire au final qu’à un monde meilleur et manque de bol pour lui, il est un Mask.

A partir de c contexte, j’avoue que je n’aimerai pas être à leur place parce quelque soit la place en question, aucune n’est enviable, à mes yeux. Là où j’ai bien aimé l’histoire, c’est que tout s’enchaîne de façon plutôt logique. J’ai bien aimé cette fraternité entre frères d’armes, cette envie de s’évader de la part d’Elias qui n’ose même pas en parler à sa meilleure amie – meilleure amie contre qui il se retrouvera confronter – ainsi que cette relation mère/fils qui est à l’opposé de ce qu’on peut voir ailleurs. J’ai bien aimé aussi cette jeune fille, Laia, qui se retrouve sans rien du jour au lendemain, qui va tout faire pour sauver son frère malgré cette lâcheté qui est en elle et intégrer la résistance, jusqu’à mettre sa vie en danger en entrant dans l’école militaire. Et j’ai aimé beaucoup d’autres choses dans ce roman. Mais.

Mais voilà. Il y a une petite chose qui m’a un brin énervé. Outre le fait que ce roman s’adresse quand même à un public plutôt jeune (ce qui ne me dérange pas, au contraire, mais dans la façon dont c’est écrit, ca manque peut-être d’un poil plus de profondeur dans l’écriture), je me suis arrachée les cheveux en voyant se profiler un début d’attirance-romance en Laia et un certain rouquin puis un autre début d’attirance-romance en Laia et…. et Elias; soit un putaing de triangle amoureux! Un putain de triangle amoureux qui se met en place trop rapidement pour moi, car presque dès le début du roman…. Je suis anti-romantisme de base mais alors quand c’est placé comme ça, ca le fait sérieusement pas… et c’est ce qui fait que ce livre n’est pas un coup de cœur. 

Malgré tout, vu que j’ai bien aimé le livre, je vais quand même lire le second tome puisque je veux savoir ce qu’il va advenir des personnages désormais suite à la fin du premier tome.

Une Braise Sous La Cendre

Auteure: Sabaa Tahir

Éditeur: PKJ

Prix:18,90€

une-braise-sous-la-cendre

« «JE VAIS TE DIRE CE QUE JE DIS À CHAQUE ESCLAVE QUI ARRIVE À BACKCLIFF. LA RÉSISTANCE A TENTÉ DE PÉNÉTRER DANS L’ÉCOLE UN NOMBRE INCALCULABLE DE FOIS. SI TU TRAVAILLES AVEC LA RÉSISTANCE, SI TU CONTACTES SES MEMBRES, ET MÊME SI TU Y SONGES, JE LE SAURAI ET JE T’ÉCRASERAI.»

Autrefois, Érudits et Martiaux vivaient en paix. Mais les soldats ont pris le pouvoir sur les savants et les armes ont remplacé les livres. La loi de l’Empire est implacable: quiconque écrit risque la mort. Pour sauver son frère, Laïa, une Érudite de 17 ans, s’engage comme esclave à l’académie militaire de Backcliff. De son côté, Elias, meilleur soldat de l’académie, est pressenti pour devenir le nouvel empereur. C’est dans cette école-prison que leurs destins se croisent… Ensemble, ils vont rejoindre la Résistance et lutter pour la liberté. »

 

Publicités

7 thoughts on “[Littérature] Une Braise Sous la Cendre

  1. mariejosephcdi

    Si cela peut te rassurer, le problème du triangle amoureux va se trouver réglé dans le deuxième tome. Pour ma part, ce premier tome a été un vrai coup de cœur, et j’ai trouvé que ce triangle amoureux ne gênait en rien dans l’histoire, étant donné qu’il n’est pas forcément très développé. J’ai lu le deuxième tome il y a pas longtemps, mais malheureusement ça a été une vraie déception par rapport au premier tome. J’espère que le troisième sera de la même qualité que le premier.

    Aimé par 1 personne

  2. Romanesquement Vôtre

    Aïe, j’ai trop trop envie de lire ce roman depuis un moment (je l’ai même dans ma PAL de février), mais si y a un triangle amoureux… C’est moi aussi quelque chose que je déteste ! Franchement, quelle facilité scénaristique vue et revue… Mais bon, j’ai l’impression que ce roman va me plaire malgré tout, alors je vais me lancer !
    En tout cas, je suis contente d’avoir lu ta chronique car je suis prévenue maintenant 🙂
    Victoire

    Aimé par 1 personne

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s