black-mirror

Et hop, je continue et termine la saison 2 de Black Mirror.

« Un comédien raté prêtant sa voix à un célèbre ourson de télévision se retrouve mêlé à des affaires de politiques lorsque ses producteurs décident de le présenter aux élections. »

J’ai un peu moins adhéré a cet épisode qui met en avant la politique et la place de personnages complètement fictifs. Si on y retrouve dans le casting un acteur que j’apprécie beaucoup notamment pour ses rôles dans Outlander et Game of Thrones, j’ai eu beaucoup de mal, malgré son jeu d’acteur à apprécier son personnage (ou même à le détester), et il en va de même avec les autres. 

L’épisode joue sur l’attachement à un personnage fictif, au détachement et à l’énervement face aux politiques, cette facilité de se cacher derrière un personnage de télé provocateur ou de se faire jeter, de finir seul sans rien. Des choses qui sont d’actualité, bien qu’en moindres mesures (quoique). L’ampleur que peut prendre une situation au détriment de gens est impressionnante.

Publicités

Un commentaire sur « Black Mirror – Le show de Waldo »

  1. Je ne saurais trop dire pourquoi (des enjeux qui me sont moins proches, peut-être ?) mais, comme toi, j’ai moins accroché à cet épisode qu’aux précédents. J’aime mieux les sujets plus intimistes, comme l’épisode sur la mémoire ou sur le deuil.

    Aimé par 1 personne

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s