Depuis quelques petits mois que ce livre de Muriel Zücher attendait dans ma PAL, il était temps que je m’y mette. En plus, c’est pas comme si ca me titillait de lâcher tout le reste pour le faire….

S’il y a un ou deux petits points qui m’ont pas forcément plus car un poil trop… facile, ou je ne sais quoi, il n’empêche que j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre (que j’ai lu en quatre ou cinq jours à tout casser).

Pour la forme, si le livre parait gros, le texte l’est aussi. Bon, certes pas aussi gros que ca mais c’est loin d’être écrit comme dans les livres de poche où il faut parfois la loupe pour décrypter le tout. A ce niveau-là, ce qui disent avoir peur des gros livres écrit en petit mais qui seraient tenter par ce livre, pas d’excuses, celui-ci est accessible! De plus, le livre est ici fractionné en quatre grandes parties dans lesquelles on retrouve plusieurs chapitres – chapitres qui sont vraiment courts, donnant ainsi du rythme au livre.

Pour l’histoire, si on voit fleurir de la dystopie depuis pas mal de temps maintenant, celle-ci s’en démarque plutôt bien.

(Pas de soucis, il n’y a pas de spoils, ici et tout se retrouve dans la quatrième de couverture) L’histoire  campe le décor sur une île appelée Coracle et sur laquelle vivent depuis quatre cent ans ses habitants. On y découvre Soléane, jeune fille du Coracle, qui a grandi avec sa mère dans un bourg, au calme. Jusqu’au jour où celle-ci est arrêtée. S’ensuit alors forme de quête de survie à travers laquelle la jeune fille rencontrera des gens et devra faire face à de terribles désillusions. D’autant que sur une île aussi petite, tout se sait vite, tout se passe vite.

(Attention, je risque de spoiler un peu, par ici) J’ai beaucoup aimé Soléane qui est naïve et ose encore croire que les gens qu’elle connait depuis toujours sont bons, et ce même si j’avoue que parfois ça m’a donné envie de la secouer en lui rappelant qu’à partir du moment où on est fugitif, il faut faire attention à tout le monde. Ceci étant, j’avoue avoir trouvé ça beau de faire confiance, d’oser faire confiance dans un moment aussi incertain.

A contrario, elle s’est montrée assez méfiante avec Tyll, mais cette méfiance ne durera pas bien longtemps – la vie de fugitifs y aidant, ils vont vite créer des liens, le tout en étant régulièrement en confrontation de pensées. D’ailleurs, Tyll est aussi attachant, quoique je l’aurais aimé un peu moins…. un peu moins je ne sais trop quoi, et peut-être un tantinet plus mystérieux. A eux deux, ils rencontreront Johen, un jeune de treize ans qui s’avérera avoir un lien particulier avec Tyll tout en ayant rôle important, de par son rattachement à la Guilde. A eux trois, on a affaire à un bon petit trio de personnages attachant. 

Tout au long de l’histoire qui donnera la voix essentiellement à Soléane mais aussi par petits bouts à quelques personnages clefs, nous croiseront le chemin de personnes dont on s’apercevra du lien avec d’autres. Si on a des indices, puis des idées, au fur-et-à-mesure que les choses s’éclairciront, j’ai adoré voir qu’effectivement la vieille herbière dans les cachots a un lien avec ces deux personnes que Sem Archeo (?) regrette et que Soléane n’est pas l’enfant de qui elle croit l’être. Et j’ai vraiment aimé voir que tous sont liés inévitablement.

J’ai adoré trouver des référence à l’Arche de Noé, mêlées intelligemment à l’histoire. J’ai beaucoup aimé ces insoumis qui se révoltent alors qu’à un moment donné, j’ai eu un gros doute quant à leur légitimité.

Cependant, comme je le disais plus haut, il y a un ou deux trucs qui m’ont un peu gênée, embêtée, même si ce n’est rien de dramatique.

Le très gros bémol, c’est ce happy end à la fin du livre (en même temps, un happy end, c’est à la fin, me direz vous). Je le trouve trop facile entre ce monsieur qui est la figure de proue, le chef des religieux et que je ne trouve pas du tout crédible à ce moment là, Tyll qui fait une annonce particulière à Soléane et que je trouve presque de trop tant elle vient au final trop tôt pour moi au vu de leur récente rencontre, et ce traqueur qui agit d’une certaine manière qui m’aurait réjouit en d’autres temps et d’autres lieux mais qui pour le coup est de trop elle aussi. Pourtant cette dernière action s’explique par ce qu’on apprend quelques pages plus loin, et c’est pour ca que si la fin n’aurait pas été ainsi, ce passage ne m’aurait pas dérangé plus que ça non plus. 

L’autre petit mais très petit bémol, cette fois-ci, concerne les personnages de façon générale. S’ils ont tous quelque chose qui leur est propre, je regrette par exemple que le fameux traqueur en question dont je vous parlais juste au dessus n’est pas été un poil plus développé car si il inspire de la haine parce que tut le temps mauvais, méchant, j’aurais aimé pouvoir ressentir cette compassion qu’on peut ressentir pour des méchants et non pas juste ce dire que ah tiens, celui-là est juste « méchant ». Et comme pour la plupart des personnages (et je dis bien la plupart des personnages, car certains n’en ont pas du tout besoin par rapport à l’histoire et à leur place), j’aurais aimé que ce soit un peu plus approfondi, un peu moins superficiel.

Malgré ces petits bémols, je vous conseille vraiment ce livre qui n’est finalement pas loin du coup de cœur et qui est vraiment accessible à tout le monde. Il vous fera passer un agréable moment, je pense. 

En tout cas, si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous avez aimé ou pas de ce livre en commentaire!

Un livre de chez Didier Jeunesse.

soleane« Fuir. Survivre. Se cacher.

Sur le Coracle, une île qui dérive au milieu des océans depuis plus de 400 ans, le pouvoir impose ses règles, parfois impitoyables.

Soléane, qui vient d’être tatouée et déclarée libre, a toujours cru que c’était pour le bien de ses habitants? Pourtant, quand sa mère est brusquement arrêtée par les traqueurs, sa vie bascule.

Désormais fugitive, Soléane peut-elle  faire confiance à Tyll le jeune rebelle?

Il lui faudra comprendre qui sont ses ennemis, se battre et accomplir sa mission.

L’avenir de l’île est en jeu.

Un roman-univers fort, une intrigue palpitante…

Une quête initiatique à couper le souffle! »

Publicités

2 commentaires sur « Soleane »

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s