[Littérature] Dans les forêts de Sibérie


J’avais ce livre depuis deux ans, voire un chouilla plus, dans ma PAL et lui qui me faisait de l’œil dans une période où je ressentais le besoin de tout lâcher et de me barrer aura mis du temps  être déterré de ma PAL.

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge, le film inspiré du livre m’a aussi permis de m’y plonger pour de bon.

J’ai apprécié suivre Sylvain Tesson dans son aventure. A travers chaque jour qui passe, chaque rencontre qui se fait, on apprend à se poser par le biais de ce livre. Il nous amène à remettre en question nos habitudes, notre façon de ne pas prendre le temps. Et puis, on découvre le lac Baïkal, ses paysages et ses habitants.

Le style d’écriture fait que le livre se lit très rapidement, et ce d’autant plus que le livre se coupe en journée.

J’avais acheté ce livre il y a un peu plus de deux ans, avec l’envie énorme de tout lâcher pour partir loin de tout le monde et des villes. Ce livre, même lu tout ce temps après, me conforte dans l’idée de faire pareil  un jour, pour me retrouver.

C’est le genre de petit livre que je conseille vraiment car très accessible et facile à lire!

 

 


Auteur: Sylvain Tesson

Genre: récit de voyage

Edition: Folio


« Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelques temps, seul, dans un cabane. Dans les forêts de Sibérie. 

Dans les forets de sibérieJ’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.

Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité.

Je crois y être parvenu.

Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence.

Et si la liberté consistait à posséder le temps?

Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?

Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu. »

 

Publicités

27 thoughts on “[Littérature] Dans les forêts de Sibérie

  1. Maéva

    Coucou ! Pour ma part je l’ai lu sous la chaleur écrasante du mois de juillet, ça a été une lecture disons..rafraîchissante ! ^^ Par contre, je l’ai abandonné en cours de route, trop d’introspection et trop de vodka. Bonne soirée ! Maéva

    Aimé par 1 personne

    • Pixie

      Tres raffraichissant oui ^^
      J’avoue que le mot Vodka est reccurent et que l’introspection est treees presente mais pour cette derniere personnellement ca m’a fait poser pas mal de questions du coup 🙂
      Bonne soirée 😀

      Aimé par 1 personne

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s