Il y a les choses dont on entend parler à tire-larigot dans les médias(quel qu’il soient) pendant que d’autres passent à la trappe médiatique sans qu’on n’en entende jamais parler. Que ce soit un film, un livre, un jeu, une musique, un objet, une voiture ou autre, si la médiatisation peut être bénéfique, elle ne l’est malheureusement pas tout le temps.


La médiatisation, pour le meilleur et pour le pire.


La médiatisation a de bien qu’elle met en lumière un événement, un objet. C’est bien parce que du coup, ca permet à l’objet, au livre (puisqu’il est question de livres, sur le blog) d’être mis en avant. C’est bien si le livre n’est pas connu, que l’auteur n’est pas de ceux qu’on connaît depuis déjà longtemps. Et c’est bien si le livre n’est pas sur-médiatisé.

On en connaît tous, des livres et séries qui ont étés sur-médiatisés, à commencer par notre très cher Harry Potter (que j’adore, hein, ceci étant). Ou même Twillight (autant films que livres et que je ne supporte pas) qui a eu son heure de gloire, sans que j’en comprenne l’intérêt. Plus récemment, on a Harry Potter et l’enfant maudit qui fait la une à ce niveau.

Tout le monde en parle, tout le monde l’achète, tout le monde le chronique sur son blog ou sa chaîne. Mais est-ce si bon que ca, cet effet de masse, de médiatisation en force et en nombre ? En fait, ce qui me freine énormément dans la médiatisation de quelque chose, et d’un livre, pour le coup, c’est que justement, ils y mettent le paquet pour nous donner envie de le lire, et donc de l’acheter (plus ou moins en conséquence l’un de l’autre), qu’ils nous vendent du rêve autour et sur ce livre. Seulement, le problème, et je sais pas vous, mais si parler d’un livre dans les médias permet de le mettre en lumière et de dire que, oui oui, il existe, le fait qu’il soit trop, mais genre beaucoup trop mis en avant, ca me bloque.

Ca me bloque, ca me bloque d’autant plus que si l’histoire m’intéresse de base, je vais avoir des attentes, je vais me dire, indirectement, que si tout le monde a l’air d’avoir aimé ou que si tout le monde en parle, c’est que le livre est cool. Et j’ai peur de pas aimer, parce que justement tout le monde aime. En fait, avec trop d’attente, on a tendance à espérer que ce soit à la hauteur de nos idées, de notre espérance, et ce, parce que trop de médiatisation autour, et lire le livre dans cette ambiance là peut amener à une déception, chose qui n’arriverait pas si le livre n’était pas sur-médiatisé au moment où on le lit.

J’ai tendance à fonctionner à l’inverse, du coup. Alors, je dis ca, je dis rien, hein, je fais parti de ceux qui ont pré-réservé Harry Potter et l’enfant maudit avant même qu’il ne soit sorti en France, quoique je l’ai vu commencer à circuler lors de mon voyage en Irlande. Mais je l’ai acheté avec la conscience déjà que ce n’est pas vraiment un Harry Potter mais qu’en plus, il n’est même pas écrit par la maman de Potter. Alors le fait que tout le monde en parle, qu’il y est déjà des chroniques et des chroniques vidéos qui circulent depuis un bon bout de temps, je vous raconte même pas comme j’ai envie d’une seule chose, c’est de juste attendre longtemps avant de le lire. Parce que je préfère attendre que l’excitation autour du livre soit redescendue, c’est mieux, je prend du recul, du coup.

Après, je parle de Harry Potter et l’enfant maudit, parce que c’est le dernier en date qui a eu au taquet d’agitation autour de lui le concernant mais bien entendu, il y en a très certainement d’autres dans ce cas là en ce moment même.

La surmédiatisation me freine, parce qu’elle a un effet de mode aussi. Puisque beaucoup en parle, alors on a tendance à acheter. Certes, il y a l’idée d’influence aussi derrière, mais je n’y trouve pas vraiment là une bonne influence. Surtout lorsque la médiatisation fait que tout le monde en parle sur la même période.


Les points positifs


  • Ca peut aider un livre en faisant tremplin
  • Ca permet de découvrir un livre auquel on ne pense pas forcément
  • Ca crée une discussion générale

Les points négatifs


  • Trop de médiatisation, de blabla d’un coup autour du livre en question peut avoir un effet inverse de ce qui est voulu à la base.
  • Plus il y a de blabla et de médiatisation sur et autour du livre, et plus le risque de déception est élevé.
  • Plus il y a de blabla et de médiatisation sur et autour du livre, et plus on peut bloquer avec le fait de le lire. 

Bref, vous l’aurez compris, je pense, je ne suis pas fan à cent pour cent d’une trop grande médiatisation d’un livre, surtout si celui-ci a déjà les moyens d’être connu sans.

Publicités

2 commentaires sur « La médiatisation des livres , bénéfice ou plombage? »

  1. je suis totalement daccors avec toi. On en entend tellement parle que je nai pas du tout envie de le lire. En général quand on en entend beaucoup parlé et qu’en plus ils disent tous qu’il est trop bien cest sur que je naime pas ! je m’attends toujours à un truc de ouf et finalement je suis extrêmement décu…

    Aimé par 1 personne

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s