Illuminae / Dossier Allexander – 01


Alleluia, bordel!

J’ai enfin fini ce pavé de bouquin!

Et franchement, si j’aimais bien le concept lors de la première partie… bah putain, à partir de la seconde partie, j’étais perdue aux yeux des galaxies inter-communautaires, haha.

Ce livre écrit par Amie Kaufman et Jay Kristoff, publié chez Casterman, est une vraie surprise!

Mais avant de vous en dire plus, je vous laisse le résumé.

illuminae« Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. 

L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – Bei Tech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra avec lequel elle communique secrètement, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui pointent les manquements et la duplicité de leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par Bei-Tech, commence un véritable jeu d’échecs. Qui ment ? Qui dit la vérité? Qui manipule l’autre ? Mais d’autres dangers mortels les guettent, quelque part dans l’espace… »

Franchement, ce livre est une vrai pépite. Je l’avais pris sur « conseils » de ma libraire – et « conseils » de ma libraire, ici, concernant le livre, se résume à peu prés, à l’occasion, à cela: (pour ^placer le contexte, je traînais dans la partie Jeune et YA lorsque j’ai pris le livre en question entre mes petites mains – et je dis petites mains parce que le bouquins est un pavé, mine de rien) « Celui-là est franchement sympa, il est original! » Ce, sur quoi, ni une ni deux, sans réfléchir plus longtemps, sans me poser plus de questions, en bref, sans me prendre plus la tête, j’ai pris le livre et l’ai acheté. 

Je dirais que le livre est, plus ou moins en deux parties. Sur papier, il n’en est rien, hein, donc c’est pas la peine de chercher. C’est juste que pour moi, cette lecture s’est faite en deux temps (deux temps = deux parties, du coup). Un premier temps où je m’y plaisais mais sans cette étincelle qui fait vibrer. Et un second temps où tout s’est enchaîné, où j’avais le speed de la situation, l’envie urgente d’entrer dans l’histoire pour sauver, ou au moins donner un coup de main (ou de pied, au choix) à Kady. Kady qui est est donc l’héroïne de l’histoire.

Franchement, comme je le disais en haut avec le fait que le livre était  mes yeux en deux parties et que grosso modo la deuxième m’avait fait kiffer le livre, vibrer et adorer. Et je me dis qu’heureusement que cette seconde partie était là! Parce que même en aiment le livre, j’avoue que la première partie traîne un peu avec quelques longueurs, mais en fait, ca fait un certain contraste, du coup, et ca donne plus d’impact. Et pourtant, les histoires qui se passent dans un vaisseau spatial, dans l’espace, c’est vraiment pas mon kiffe. 

Bon, je ne vais pas m’emballer plus concernant l’histoire. Je souhaite éviter au maximum de divulguer l’intrigue et autres détails, pour une fois! Du coup, on va passer à la forme.

La forme est ce qui m’a aussi pas mal intéressée. Et franchement c’est un bon point, surtout dans ce livre. Le livre, ici, ne suis pas un schéma traditionnel. Il est tout en « pièce à convictions » (conviction, ca prend un S à la fin, pour le coup?). Ainsi, on y trouve des retransmissions écrites de vidéos, des interrogatoires, des discussions, des fichiers et tant d’autres. De ce fait, on n’est jamais du point de vue de Kady, à part dans ses fragments de journaux intimes. On a toujours un point de vue extérieur, point de vue de tierces personnes. Mais le fait d’avoir les discussions par messagerie permet aussi d’avoir celles ayant lieu entre d’autres personnes, ce qui est énormément bien car on vit autre chose que Kady (je sais pas si c’est français, j’ai la tête dans l’espace, 1:16 dans ma chambre, ahah). Je trouve que la forme joue beaucoup par rapport à l’histoire, ce qui accentue donc certains trucs, surtout aux moments où ca bouge.

Le seul « gros » repproche que je fais au livre, c’est lors des discussions par mail entre Kady, Ezra et autres, l’utilisation du langage SMS. Ca arrache les yeux, c’est horrible! Alors, bien sûr, heureusement, c’est pas partout, à chaque discussion, mais bordel, c’est horrible!! Je veux bien qu’ils aient que 7 minutes de discussion possibles, mais mince quoi! Bref, c’était ma bête noir concernant le livre, haha!

Et vous, l’avez-vous lu? Pensez-vous le lire?

Publicités

6 thoughts on “Illuminae / Dossier Allexander – 01

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s