Salut à tous!!

Comme vous le savez, le mois d’octobre a beau signer le retour annuel d’Halloween, niveau magie, il signe aussi le retour d’un bouquin qui fait revivre un personnage avec lequel, je pense, on a tous grandi. Il s’agit du livre d’Harry Potter et l’enfant maudit, qui est en fait une pièce de théâtre à la base mais qui a le mérite de faire vivre encore une fois, bien que quelques années plus tard, Harry Potter et toute sa team. Team avec laquelle j’ai beaucoup grandi puisque le premier tome est sorti quand j’avais 8ans, environs, âge auquel j’ai commencé l’aventure. 

Si je n’ai pas encore lu le livre (certains l’ont eu en avance, les chanceux!), j’avoue que j’ai un peu peur… Peur car c’est déjà sous forme de pièce de théâtre mais qu’en plus Rowling n’en est pas l’auteur à 100%…

Attention! Cet article contient des événements ayant clairement lieu dans TOUTE la série. Soit les sept livres. Si vous n’avez pas encore lu toute la série, c’est à vos risques et périls!

Premier événement marquant, la lettre de Poudlard quand Harry la reçoit d’Hagrid et que ce dernier lui dit qu’il est un sorcier, après toutes ses souffrances. Oui, c’est un jouissance totale surtout lorsque Hagrid sort un « Dursley, espèce de vieux pruneau » à M. Dursley et que le fils se retrouve avec une queue de cochon.

Deuxième moment marquant, celui où Harry fuit de chez son oncle et sa tante après avoir littéralement gonflé à bloc la tante Marge et qu’il croise le chien noir. Cette rencontre est la première d’une série de rencontre avec son cher parrain Sirius! Moment stressant à la première lecture…

Troisième moment, la mort de Sirius dans le cinquième tome, qu’est-ce que j’ai pleuré et ragé! Surtout ragé d’ailleurs, bien que j’ai pleuré de rage. J’ai eu des envies de meurtres après cela.

Quatrième moment, la mort de Dobby, mort en elfe libre. J’ai chialé comme pas possible dans mon bain. Comme à la mort d’Edwige, d’ailleurs. Ca a été la fin des haricots à ce moment-là… 

Cinquième moment, celui où la mère Malefoy « protège » Harry dans le septième volume. Je me suis alors dit que cette famille n’était pas complètement mauvaise, au final, mais qu’il aura fallu du temps pour que le bon côté ressorte.

Sixième moment, on se retrouve dans le volume cinq, et c’est le moment où il se retrouve seul face à l’assemblée pour un jugement que je juge injuste. Et en plus, il y a Dolores Ombrage.

– Bonus – Septième moment, qui en regroupe plusieurs au final, ce sont les interventions des jumeaux à chaque volume, à chaque page. Ils m’ont vendu du rêve, à chaque fois, avec leur sens de la répartie! 

Et vous, quels sont les moments qui vous ont le plus marqué?

Publicités

7 commentaires sur « Harry Potter, les 6 moments qui m’ont marquée au fil des livres »

        1. Oui… et en meme temps ca ne se fini jamais. Il suffira de relire a nouveau le premier pour se dire que ca recommance!! La preuve jai lu tous mes French Pootter une 10ne de fois si cest pas plus haja

          Aimé par 1 personne

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s