Le choix du livre est une chose sur laquelle je ne me suis jamais posé de question. Pourtant, c’est souvent le même schéma qui opère. En règle générale, j’achète des livres qui font suites à d’autres parce que quand je commence une série, j’aime bien la continuer – sauf cas d’extrêmes saignements des yeux. 

Toujours en règle général, j’ai tendance à choisir les livres en fonction de mon genre de prédilection, ce qui m’oriente pas mal, ainsi que selon mes envies. 

Et encore en règle générale, le papotage entre copines lectrices fait que je vais m’intéresser à un livre.

Mais de façon générale, tout ceci est sans compter la librairie et les blogs et chaines youtubes.

En librairie

Quand je n’ai pas vraiment d’idées précises ou que je débarque avec un livre à commander et que je repars avec d’autres (je n’aime pas repartir les mains vides…).

Avant le changement de libraire, à ma librairie habituelle, il y avait un quartier où je m’y retrouvais dans mes genres et à cette époque là (ou comment faire la vieille du haut de mes vingt-trois grains de poussière), il me semble que je commandais chez ma libraire d’alors beaucoup moins. Depuis, avec la nouvelle libraire, la configuration de la salle a changée et mes repaires aussi. 

En conséquence, si, avant je regardais pas mal dans le youg-adult et romans ados, maintenant que ceux-là sont moins présents ou moins visibles, je regarde beaucoup plus dans la partie thriller, policiers et autres du même genre.

Repaires qui changent, habitudes qui changent en conséquence.

Pour autant, en librairie, du moins dans « ma » librairie, j’ai souvent le même schéma de guerre et angle d’attaque. 

Déjà, « Bonjour » mis-à-part (je ne conçois pas d’entrée où que ce soit sans dire bonjour, surtout dans une librairie), j’aime bien zieuter d’un grand regard les livres à l’entrée de la librairie, voir s’il y a du nouveau avec de nouvelles têtes. J’ai tendance à m’arrêter sur une couverture qui m’accroche les deux yeux. Elle peut être « belle », « moche », tape-à-l’œil, basique, simple,… si elle m’interpelle, j’aurais tendance à m’arrêter et à lire la quatrième de couverture. « Oui mais…. ».

Oui je sais ce que vous allez dire et je le pense aussi. L’emballage ne fait pas les céréales. Et la couverture ne fait pas le livre. Seulement, voilà… il faut bien qu’une première chose nous interpelle pour nous donner envie d’ouvrir le bouquin, et là en l’occurrence, la couverture sert à ca.

Ceci étant, j’aimerai bien tester un jour une librairie où l’on ne voit des livres que la quatrième de couvertures, pour que l’on ne se fie qu’au résumé. Même le nom de l’auteur serait banni. Influence quasiment intolérée! 

Bref, j’avoue être influencée par la couverture, quelle qu’elle soit. Si elle m’interpelle, c’est un + pour le bouquin.

Après, la librairie de chez moi est assez petite, et il y a à l’entrée cette espèce de grande table où sont exposés les bouquins de telles sorte qu’on voit le couvertures. 

C’est une fois ver le fond de la salle qu’on change un peu puisque ce sont des étagères et qui dit étagères dit donc disposition différente. Et là j’avoue que je me fie au feeling des titres, et parfois à l’influence des auteurs. 

La dernière chose que je fais en général, c’est lire la quatrième de couverture, qui fera que oui ou non, je prend le livre. Le truc que j’aime bien faire de temps en temps, c’est ouvrir le livre à n’importe quel endroit et lire un passage pour prendre le jus.

Sur la blogosphère et la youtubophère

Quand je n’ai pas d’idées précises et que je cherches une nouvelle lecture sur la blogo.

Un peu sur le même principe que pour la librairie quand je sais pas trop ce que je veux, je me balade sur quelques blogs ou chaines que j’aime bien, j’observe un peu partout. Sur les réseaux, je fais beaucoup moins attention à la couverture même si elle attire quand même un peu. La quatrième de couverture permet de savoir un peu l’idée du livre mais, c’est surtout l’avis du lecteur qui a chroniqué le livre qui m’intéresse, qui va me donner envie de m’intéresser au livre en question.

Je recherche toujours de façon indirect des livres à la Harry Potter ou à la Eragon et même dans le genre aventure du Seigneur des anneaux. Peut-être cette envie de fantastique, de fantasy? En tout cas j’aime ces deux genres.

Du coup, pour les blogs et chaines, je les « visite » assez régulièrement, ce qui me permet de découvrir des livres auxquels je ne pense pas forcément, n’étant pas en rayon dans ma librairie habituelle, ou tout simplement des livres auxquels on ne prête pas attention. Après, lire les avis n’est pas toujours bénéfique pur le livre puisqu’on est influencé par l’avis du chroniqueur, mais il permet de prendre conscience d’un livre aussi.

Bref, voilà comment je choisis mes livres quand je n’ai pas d’idée précise de ce que je veux.

 

 

Publicités

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s