« Ce mercredi-là, Ruth Lennox, épouse et mère aimée, est sauvagement assassinée. Aide-1540-1 (1)soignante charitable et voisine exemplaire, voilà une femme sans histoires, pensait l’inspecteur Karlsson. Jusqu’à ce que les langues se délient… Face aux mensonges d’une famille meurtrie, Karlsson a besoin de la psychothérapeute Frieda Klein, qui n’a pas son pareil pour déceler les noirs secrets de l’âme.

Mais sera-t-elle en mesure de l’aider ? Traumatisée par une récente agression, elle est mêlée de manière personnelle à l’affaire. Et ses méthodes de travail suscitent plus que jamais la critique, quand d’étranges intuitions la mènent sur la piste de jeunes filles disparues auxquelles personne ne s’intéresse… A corps perdu, Frieda se lance à la poursuite d’un tueur en série ignoré de tous. A moins qu’il ne soit que la projection de ses propres angoisses ? »

Je vais être honnête et directe: je n’ai pas du tout aimé ce roman, c’est d’ailleurs la première fois de ma vie que j’ai eu autant de mal à en lire un.

« Pourquoi l’avoir lu en entier dans ce cas » me direz-vous et je vous répondrai tout simplement car je l’ai acheté et que parfois une histoire à laquelle on n’accroche pas au début peut se révéler passionnante par la suite. Ce qui n’était pas  vraiment le cas ici pour ma part malheureusement…

J’ai pas tout compris à l’histoire du roman, mais il s’avère que c’était le tome 3 d’une série de roman, heureusement l’histoire principale n’a pas vraiment de lien avec les autres bouquins ce qui fait qu’on est pas trop perdu lors de la lecture à part quelques détails des personnages (et de leurs histoires personnelles) qui se rattachent aux tomes précédents.

Le roman est divisé en plusieurs parties avec le point de vue de plusieurs personnages différents, notamment la psychothérapeute, le commissaire et un journaliste.D’habitude je trouve cette façon de rédiger un roman très intéressante et enrichissante puisqu’on découvre différents points de vue, mais habituellement l’histoire en est la même malgré les points de vus divergents. Dans ce roman les points de vues sont différents mais les histoires le sont également (mis à part quelques dénominateurs communs, comme le fils de la victime qui est un ami d’un membre de la famille de la psychothérapeute et qui se retrouve sous les projecteurs du commissaire pour l’enquête).

Au final j’ai trouvé ce mélange d’histoire sans queue ni tête et un peu tiré par les cheveux, car la psychothérapeute se met à mener une enquête de son côté sans l’aide de la police avec comme prétexte une simple phrase qu’elle a entendu d’un étudiant, qui l’a entendu d’une autre personne, qui elle aussi l’a entendu d’une autre personne et elle se retrouve a enquêter sur des disparitions de jeunes filles avec une personne qu’elle a croisé par tout hasard lors de son enquête et qui lui aussi enquête sur les disparitions… Enfin vous voyez le topo. Tout le long de la lecture j’étais persuadée que les deux enquêtes (celle du commissaire et celle de la psychothérapeute) se rejoindraient pour n’en former qu’une avec le même coupable ou avec quelques liens quels qu’ils soient alors qu’au final ils n’ont aucuns liens.

Il n’y a pas beaucoup d’aventure, ou même de grands mystères palpitants comme je les aimes, mis à part un petit peu vers la fin du roman.

En gros j’ai trouvé l’histoire fade. Peut être la lecture des deux premiers tomes me ferai changé d’avis ou me permettrait de mieux comprendre et apprécier l’histoire de ce bouquin, mais vu le peu d’enthousiasme que j’ai eu à lire le troisième cela m’étonnerait que je lise un jour les deux premiers tomes.

Je tiens tout de même à souligner que ce n’est que mon avis personnel, chaque personne à des goûts différents 😉

A bientôt pour de nouvelles chroniques!

 

 

Publicités

3 commentaires sur « Maudit Mercredi »

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s