Résumé


Sorcière Malgré Elle« Pour Assia, une nouvelle vie  commence ! 

Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde…
La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là.

Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière ! »

 


Mon avis 


 

 

Avant de commencer, je tiens à prévenir qu’il risque d’y avoir des moments où je dévoilerai certains éléments clef de l’intrigue! Maintenant que vous êtes prévenus, c’est à vos risques et périls.

Tout d’abord, je dois dire que la couverture m’avait énormément intriguée lorsque je suis passée chez Cultura, ce jour-là. En lisant le titre, je n’ai pu m’empêcher de penser qu’il y aurait un petit côté rigolo à l’histoire, pimpant et pep’s. Je saurais pas vous expliquer pour la couverture mais au toucher elle est extrêmement douce, contrairement aux livres dont la couverture est en carton glacé ou je ne sais trop quoi. A chaque chapitre, j’ai bien aimé ces titres comme « Où l’on se rappelle que, l’eau salée, ce n’est vraiment pas bon » accompagnés de dessins de branches d’arbres. Le résumé m’avait vraiment plu, à sa première lecture, où l’on apprend que « toute sa famille est morte » et qu’elle va se découvrir des talents de sorcière. J’aime les histoires de sorcières (et au cas où vous ne l’auriez pas lu jusque là, Harry Potter est la base à ce niveau là et est ma référence lecture). En soit l’histoire est plutôt originale puisque je n’ai jamais lu d’histoire de jeunes filles rentrant au bercail pour apprendre que sa famille est morte et découvrir qu’un vieux grimoire fera son éducation. Ca va sans rappeler quelques airs de Charmed qui, je l’apprendrai plus tard, a en fait fortement influencer l’auteure.  

Je ne vous cache pas que sur Livraddict, je n’ai mis « que » 13/20 au livre, non pas qu’il m’ait déplut mais tout simplement parce qu’il y a des moments qui ne sont pas très logiques, des moments où ça aurait mérité plus de trucs, de détails, d’hameçons pour nous mettre sur la piste comme lorsque l’on commence le livre et qu’Assia apprend que sa mère et sa tante sont mortes il y a 8ans – 8ans, BORDEL! – soit au moment ù elle même est partie en internat, et ce sans jamais l’apprendre jusqu’au jour (soit 8ans après) où elle rentre chez elle et qu’un vieux monsieur lui apprend que, oui, elles sont mortes et tout et tout. Et paf! on en reste là. Pas plus de peine que cela au long des pages où elle s’inquiétera de sa survie financière et de ses études et du beau gosse tombée sur elle dès les premières pages avec coup de foudre de la part d’Assia. On n’apprendra que seulement quelques centaines de pages plus tard qu’en fait, la mère et la tante lui ont jeter un espèce de sortilège de mémoire oubliée pour pas qu’elle se pose des questions sur elle tant qu’elle est à l’internat… Et beh! J’aurais vraiment apprécié qu’entre son arrivée à Ysman et le moment où elle apprend pour sa mémoire on ai le droit à des pistes comme quoi elle avait beau essayer de se rappeler quoique ce soit, c’était le brouillard à chaque fois. Alors certes, ç’a été aborder un peu juste une fois je crois, mais ça a été vite passé à la trappe. Comme beaucoup de choses. Et c’est sans compter sur Assia qui est typiquement la fille parfaite maîtrisant l’escalade à la perfection, le patinage à roulette et la course à pied ainsi que le piratage d’ordinateur et autres. C’est compter sur ce coup de foudre beaucoup trop rapide avec Alec, le mec parfait en tout point. Coup de foudre qui prend trop de place par rapport à celle qui devrait être occupée dans un premier temps par la perte de sa mère et de sa tante, ce qui n’est pas rien, merde, quoi! Donc voilà pour les petits trucs légèrement négatifs, ce qui peu paraître beaucoup en voyant le pavé que j’ai écrit mais franchement, les personnages sont trop « lisses » et parfaits, les situations pour certaines sont un peu bâclées, et peu expliquées.

Malgré tout j’ai quand même beaucoup apprécié la lecture de ce livre qui est simple à lire. J’ai adoré intégrer l’histoire de cette apprentie sorcière qui découvre ce qu’elle est et qui doit apprendre et faire avec tout en étant dans un monde humain, le notre. Bien entendu, je pense que ce livre s’adresse à un public plus jeune que moi mais m’a convenu dans le sens où je suis en manque de livres de sorcières dans ce style là. 

Publicités

7 commentaires sur « Sorcière malgré elle »

        1. Oui voilà tu te le notes pour plus tard comme ça tu craqueras pas maintenant sous mon influence si forte et puissante (ironie du soir, bonsoir ^^) mais tu penseras à le lire comme ça haha

          Aimé par 1 personne

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s