La catin« À la veille de son mariage, rien ne prépare Marie au cataclysme qui va s’abattre sur son existence. Dans cette Allemagne du XVe siècle, sa beauté, sa chasteté et sa dot la promettent au meilleur des partis. Ce sera Maître Ruppertus Splendidus, jeune et brillant avocat qui a l’oreille des puissants. Mais quand Marie est calomniée, jetée en prison puis violée, le conte de fées tourne soudain au cauchemar… Jugée sommairement puis bannie, elle n’a d’autre solution pour survivre que de rejoindre un groupe de prostituées itinérantes. Rejetée avec ses compagnes d’infortune au ban de la société, Marie a cependant un atout qui l’aidera à surmonter toutes les épreuves : en elle, brûle le feu de la vengeance… »

Auteure: Iny Lorentz

Mon avis

Je pense que l’article va être très court et mortel pour ce livre mais la lecture de ce bouquin a été un pur calvaire pour moi. Bien sur, il y a quelques bons passages mais malheureusement ils se noient dans des longueurs inimaginables où les moments « d’actions » sont très rares et souvent pas très, je sais pas comment dire mais pas très en action. En plus, tout est trop prévisible…

Pourtant ce qui m’attirait, chez ce livre c’était bien sûr le côté Histoire du livre car l’action se passe dans une Allemagne du XVème siècle mais aussi le fait qu’une jeune fille de bonne naissance se retrouve à se prostituer suite au viol qu’elle a subit par des hommes cupides. 

Déjà j’ai eu du mal à accrocher avec Marie qui pourtant à pour elle d’être une demoiselle forte qui s’accroche à son but: se venger. Hiltrude, m’a posé moins de problème puisqu’au second plan. Pourtant les dialogues sont longs, mal fichus, le genre de dialogue qu’en vrai on ne sort pas. Après c’est sur qu’un énorme travaille a été fait sur ce bouquin, et sur la suite puisqu’il y a deux autres livres, et il fallait le réussir, à placer l’époque de Marie en Allemagne. J’ai apprécié par contre que l’histoire se place sur une catin car trop souvent dans les romans d’Histoire, on est à la cour du roi ou pas loin et on n’y parlait que de complots, de princesses, de chevaliers romantiques répondant aux codes de l’époque et de maîtresses venues faire la cour au roi.

En bref, c’est un livre qui m’a traîné en longueur et où j’ai eu le temps de m’ennuyer.  Je savais avant même que cela soit dit que telle chose allait se passer suite à ceci. Certains trucs sont trop…. simplistes.

P.S.: Ne vous bloquez pas sur le titre car ce n’est pas un 5O Nuances de Grey. Il n’y a ici rien de …. lubrique, si ce n’est que Marie  est une prostituée. Bien entendu, il ne faut pas être prude non plus pour s’y attaquer.

Publicités

2 commentaires sur « La Catin »

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s