« Je m’appelle Stéphane. Je vis à Lyon. C’est le chaos. Des bandes de jeunes commencent à piller les appartements. D’autres investissent les lycées désertés… Moi je préfère attendre mon père, chez nous. Et s’il ne revient, j’irais au rendez-vous. J’irais jusqu’à Paris pour le retrouver dans son bunker de l’armée. »

U4 Stephane

Auteur: Vincent Villeminot

Sorti le: 27 Aout 2015

Editeurs: Syros et Nathan

Catégorie(s): Roman – Post-Apocalyptique – Dystopie – Aventure

Prix: 16€90


***


Mon avis

C’est sur le blog d’Alice Neverland (si j’ai bon souvenir) que j’ai découvert ce livre, ou plutôt ces quatre livres, indirectement. La couverture m’avait interpellée, ce je-ne-sais-trop-quoi de sinistre.

Déjà, outre le fait que ce soit un roman pour « jeunes », il faut savoir que ces quatre romans relatent, en fait, l’aventure, l’histoire de quatre personnages totalement indépendant les uns des autres, et que chaque volume a été écrit par un auteur différent! 

C’est quand je me suis rendue dans un Cultura et que j’ai vu les quatre livres, que je me suis dit qu’il me les fallait. Je ne savais pas si je devais en acheter un, deux, trois ou les quatre en même temps.Et puis, je me suis dit que quitte à en acheter  un, autant en acheter trois. Le problème, c’est que j’avais acheter les quatre en même temps parsque je ne savais pas trop lequel prendre ni par lequel commencer. Je me suis retrouvée devant le même dilemme une fois chez moi, car j’avais vraiment envie de commencer l’aventure mais je savais pas par où commencer.

***

Au final, j’ai choisi de commencer par Yannis, puis par Stéphane. Pour moi, j’ai bien fait de commencer par Yannis. Il démarre de Marseille, est peuplé de fantôme. Petit garçon des cités, il n’a pourtant rien d’un « guerrier » et il se pose tout le temps des questions, tant de doutes. Il s’accroche au rendez-vous fixé par Khronos sans pour autant imposer aux autres un mauvais caractère. Il est quand même de bonne nature, malgré ses doutes.

Stéphane, c’est une autre histoire. J’ai préféré la lire après. Après parce que je me doutais qu’il y aurait des réponses. En lisant Yannis, on avait cette zone de mystère concernant les militaires et Lady Rottweiler. 

Yannis – Florence Hinckel

Stéphane – Vincent Villeminot

Jules – Carole Trébor

Koridwen – Yves Grevet

Boudiou, qu’est-ce qu’elle m’a énervé, Stéphane!!! Après, c’est son caractère qui y fait: elle est têtue, elle ne veut pas lâcher l’affaire, elle commande et en même temps, elle a pas l’air de savoir trop ce qu’elle veut. Elle garde ses distances avec tout le monde mais se rapproche des quelques rares mecs qu’elle accepte pour au final s’y accrocher, ressentir des sentiments qu’elle n’avoue pas ou qu’elle regrette de ne pas avoir avoué (je pense à Alex du Zoo). Elle monte une barrière et le monde à tel point qu’elle se rend inaccessible et n cherche pas à comprendre ceux qui font la route avec elle.

Et pourtant je l’ai bien aimé dans le sens où j’aime bien les héroïnes qui ont un caractère fort (bon, mise à part qu’elle est un peu dans l’excès, elle) et qui s’accrochent à leurs rêves ou plutôt à leurs espoirs car ici, ils ne leur restent que ça. J’ai aimé le livre dans le sens où, en lisant Yannis, on n’en savait pas tant que ça sur U4, sur les militaires et tout et je voyais Yannis d’une certaine manière. De la vision de Stéphane, Yannis ne change pas, il reste fidèle à lui même. Mais en lisant Stéphane, on a droit à des petits détails (auxquels j’ai pas dû faire attention peut-être en lisant Y) comme concernant le chien qui est noir et blanc alors que, même bâtard, je me l’imaginais plutôt sur le modèle du Berger Allemand alors que maintenant, je l’imagine plus comme un petit chien de berger. Autre détail, mais en même temps c’est presque normal, Yannis a les cheveux longs à la fin du roman! Oui oui, ça parait logique mais ce n’est qu’en lisant le livre de Stéphane que j’ai pris ça en compte. Étrange comme quoi en ne prend en compte les détails que s’ils sont sous nos yeux…

Ce livre a apporté des informations en plus par rapport à U4. Peut-être pas grand chose mais suffisamment. J’aurais aimé plus, vu qu’on a à faire à la fille d’un docteur épidémiologiste. J’aurais aimé qu’ils tombent au cours de leur périple sur le foyer de départ, sur le labo d’où est parti U4. J’aurais aimé qu’on trouve des documents « gênants » , des documents compromettants. Que l’on voit plus l’injustice aussi, dans les R-Points. Mais ce n’est pas le but de ces romans je pense. On voit déjà pas mal l’injustice et l’inégalité dans ces fameux R-Points, reste à savoir pourquoi les militaires tiennent temps à voir tout le monde se réunir dans les R-Points, pourquoi ils traitent tous ceux qui restent dehors comme étant des terroristes. De quoi ont-ils peur? D’être tués? Tués pourquoi, parce qu’ils sont les derniers adultes survivants ou parce qu’ils ont un secret à cacher?

Un livre que je conseille, malgré le fait que je ne me sois pas tant que cela attachée à Stéphane!

P.S: je trouve que la Stéphane de la couverture correspond bien à l’image que j’en ai par le livre au contraire de Yannis.

Publicités

2 commentaires sur « U4 .Stephane »

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s