Hello hello les lecteurs!!!

J’espère que vous allez bien et que vous profitez tous bien de vos vacances – en tout cas, ceux qui en ont!

J’en profite pour ma part, car même si je suis en vacances (chut!!!! Secret Défense!!!), aujourd’hui, il pleut bien comme il faut, face atlantique, et ça donne pas envie de sortir. Ca tombe bien d’un côté car j’avais un gros coup de fatigue cette après-midi et j’ai décidé de rester à l’hôtel, en conséquence. Bon, qu’on se le dise, j’ai pas était productive: j’ai essayé de fermer les yeux – impossible!; j’ai essayé de lire – impossible!; et quand je me disais de sortir pour aller boire un thé en ville – impossible! Enfin. Qu’à moitié! Je l’ai bu, le thé. 

Mais à l’hôtel.

Sans se mouiller.

Hôtel charmant, soit disant passant!

Avec la pluie, c’est une  sorte de mélancolie qui s’est installée.

Je sais pas si ça vous arrive, ce genre de tristesse passagère? En tout cas, entre la pluie et le fait que j’habitai dans le coin pas celui-là l’autre! quand j’étais petite, ça a dû y faire.

Mais c’est dans ces moments là qu’une étincelle – ou plutôt une goutte – se fait et que l’on pense à un truc, et, entre autre, c’est en ouvrant mon livre que (attention cliché) je me suis rappelé que beaucoup parlait de styles de livres pour chaque saison, chaque période!

 

C’est surement vrai pour la plupart.

Il y en a qui lisent des romans seulement en été, par exemple. Pour ma part, je dirais plutôt que tout dépend de mes envies, du moment. Mais après tout, les envies, les moments ne coïncident-ils pas avec certaines périodes annuelles – ou vice-versa? 

Bref, en ouvrant mon bouquin – Docteur Sleep de Stephen King – j’arrivais pas à me concentrer. Dans ce moment de repos, je voulais – et je ne m’en apercevais qu’à ce moment là – un livre simple, qui se lit sans soucis sans avoir à psychoter et qui ne prend pas la tête. Je pensais à Marina de Carlos Ruiz Zafon qui serait bien rentré dans le cadre, à vrai dire. Un livre qui transporte avec facilité quand on est en vacances. Quelque chose de lumineux. Surtout quand on a la mélancolie de la côte. Quand on a juste envie de tout poser, de ne rien faire, d’attendre.

Bon, bien évidement, je me suis arrêtée dans un lieu à bouquin, pour ne pas dire son vrai nom car sinon la malédiction du livre s’abattrait sur moi,  et en suis quand même ressortie avec des bouquins pour la plupart assez noir.

Mais parsque je ne trouvais pas ce que je voulais. 

A part peut-être Un Long Dimanche de Fiançailles.

J’ai en ce moment un moment de calme, niveau livre. Là-aussi, c’est toute une histoire. A tel point que j’ai besoin justement de ne rien faire. Surtout depuis que je suis arrivée sur la côte. Entre la pluie et ça, c’est la totale. Bref, peut-être un besoin de décrocher, ne pas forcer et laisser le temps? Ou alors des livres inadéquats, entre guillemets, à l’instant présent?

Mes derniers achats -> à ajouter à la PAL!

De Stephen King:

-Running Man

– Simetierre

-La Tempête du Siècle

***

Sébastien Japrisot – Un long dimanche de fiançailles

***

Robert Merle – Malevil

Publicités

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s