Dans mon « C’est le mois d’août, qu’avez-vous lu? #1″, j’avais mis dans mes lectures du mois ce petit livre de Maxime Chattam  » La conjuration primitive ». Et je n’ai pas été déçue. Vraiment pas déçue.


L’histoire

« Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ?

Une véritable épidémie de meurtres ravage la France.
D’un endroit à l’autre, les scènes de crime semblent se répondre. Comme un langage ou un jeu.
Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ?
Très vite, l’hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour mettre fin à cette escalade de l’horreur, pour tenter de comprendre, une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler. »

 

Mon avis

Les déviances humaines sont ce qu’il y a de plus incompris. Jusqu’à il y’a pas si longtemps de cela, l’homosexualité était considérée comme une déviance. Heureusement que les temps ont changé. Mais c’est aussi un problème. Dans ce livre, on comprend l’ampleur de ce changement, des masses qui prennent conscience de leur poids, de leur nombre. Et par ces « masses », comprenez donc ces fameux déviants: pédophiles, tueurs en série, psychopathes, sociopathes, et j’en passe… Ajoutez-y une bonne dose de meurtres, des personnages pour le moins attachants quoique dans le cas de certains passages, certains m’ont profondément insupportés. D’un pays à un autre, de page en page, je me suis laissée aller, me demandant quand ce , ou ces, fichu(S) tueur(S) allai(ent) être enfin mis H.S. pour ensuite comprendre que c’est un phénomène qui augmente et qui n’est pas prêt de régresser. À tel point que l’on se dit vraiment que (la pauvre!!) Ludivine à passé le pire mais que le pire n’est pas encore passé malgré le répit au quelle elle goûte à la fin du livre.

La Conjuration Primitive est un de ces policiers que je conseille vraiment, qui ne laisse pas de marbre et qui, au risque de spoiler, me fait plaisir à lire car on y voit vraiment la perte. Effectivement, si dans un premier temps, on suit les traces d’Alexis pour s’attacher au personne et ensuite le perdre (à mon plus grand regret), Suivre ensuite Ludivine et croire la perdre elle aussi montre bien que les affaires de police même dans la vrai vie ne se passent pas sans pertes.

Publicités

4 commentaires sur « La conjuration primitive »

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s