Shining

Ce livre, genre j’y ai toujours pensé sans jamais l’acheter. Il y a des livres comme ça, quand on connait l’histoire, on se dit « ah super, ça a l’air d’être ben cette histoire! Faut vraiment que je le lise, que je l’achète! » et au final, on le case dans un coin de tête et on l’oubli. C’est un peu ce qui m’est arrivé jusqu’au jour où je suis tombée dessus, entre deux rayons.

L’histoire!

« Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…

L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.

Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon.  Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ? Un récit envoûtant immortalisé à l’écran par Stanley Kubrick. »

 

Époustouflant, terrifiant!

Avec le recul, Shining ne pas laisser insensible. Et si le petit Danny a un don, Stephen King a bien celui de nous mener du début à la fin, nous terrorisant psychologiquement. Et dès que l’on termine un chapitre, qu’on pose le livre, on a dès lors de cesse de se demander qu’est-ce qui va bien pouvoir arriver encore? Un texte fluide, des personnages plutôt classiques, une ambiance de terreur, un bon mélange qui nous amène sans relâche.

J’ai aimé ce livre justement car les relations familiales, aussi simple parfois, sont aussi complexes: Jack est un alcoolique et écrivain raté qui s’est fait viré pour avoir frappé un élève, sa femme, qui l’aime n’a pas l’air non plus de trop savoir que faire quand aux comportements de son mari et aime leur fils, Danny, dont le père, dans un excès de colère, lui a cassé le bras. Ce petit Danny, qui n’a apparemment pas d’ami, a un don qui le met dans cette forme d’isolement et il n’ose en parler. Un mélange familial digne d’un cocktail explosif. Et l’hôtel ne leur rend pas service, à eux dont l’équilibre est si précaire. Ces tensions, si justement menées, rendent l’histoire quasiment insoutenable. A ses tensions s’ajoute l’isolement de l’hiver en pleine montagne avec l’impossibilité de sortir de cet hôtel maudit à cause de la neige.

Un bon livre d’épouvante que je conseille mais attention, âmes sensibles s’abstenir!

Elle a aussi chroniqué le livre: Kloliane books

Publicités

7 commentaires sur « Shining »

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s